Faites de la gastronomie

La 3e édition de la Fête de la gastronomie parrainée par Thierry Marx  aura lieu du 20 au 22 septembre partout en France. Dès aujourd’hui débute le concours de cuisine amateur au Restaurant Jean Sulpice Relais & Château à Val Thorens en Savoie.

Thierry Marx souhaite que « Ce grand rassemblement culinaire et convivial soit celui de la transmission. » Une transmission ne se contentant pas d’imitation servile et stérile. La gastronomie française sans se renier doit poursuivre son évolution et se réinventer chaque jour. L’histoire française de la gastronomie est jalonnée d’exemples d’appropriation, d’intégration, de mélange à chaque fois assimilés et réinterprétés offrant à la scène culinaire mondiale, n’ayons pas peur des mots et soyons-en fier, cette cuisine si française et pourtant si mélangée. Thierry Marx souligne à juste titre que cette « mixité est une force ». Ce grand chef aux commandes depuis juin 2011, du restaurant Sur-mesure by Thierry Marx, au Mandarin Oriental Paris  qui a ses 2 étoiles Michelin depuis 2012 s’investit discrètement, efficacement et avec la pugnacité des para intervenant dans les prisons, les centres de réinsertion et son Ménilmontant natal, où il a créé en 2013 « Cuisine, mode d’emploi(s) ».

Une fête pour tous donc qui débute aujourd’hui par le concours de cuisine amateur parrainé par Michel Guérard et organisé dans toutes les régions de France. La Savoie ouvre le bal avec Jean Sulpice, le chef doublement étoilé, de L’Oxalys (table Relais et Château à Val Thorens). Trois candidats ont été présélectionnés et s’affrontent aujourd’hui en réalisant en direct une recette dans un temps donné en utilisant un panier de produits du terroir imposé. Si cela vous fait penser à l’émission Top Chef de la chaîne M6, vous n’aurez pas entièrement tort. Le gagnant du jour pourra participer aux quarts de finale le vendredi 20 septembre prochain à Sedan en Champagne-Ardenne. Ce concours vous intéresse ? Pas de panique, il est toujours possible de s’inscrire jusqu’à 3 jours avant la date proposée par chaque région (entre le 25 août et le 15 septembre). Et en envoyant une recette originale réalisée avec un produit du terroir de votre région accompagné d’une photo et d’une lettre de motivation. Huit Relais & Châteaux participent à l’opération, mais aussi des écoles hôtelières ou des centres de formations d’apprentis de chacune des régions. Les jurés régionaux sont composés de professionnels et d’artisans locaux. Les quarts de finale verront s’affronter ainsi 22 cuisiniers amateurs, réduits à 6 candidats pour la demi-finale et 3 candidats pour la finale le samedi 21 septembre. Le lauréat gagnera un forfait Relais & Châteaux de deux nuits pour deux personnes, un séjour « tout champagne », coffret de trois bouteilles du vignoble de Michel Guérard et une licence 2013-2014 de la fédération française de cuisine. Les 21 autres valeureux candidats recevront de nombreux autres prix. Le jury de la finale sera composé de Michel Guérard et des partenaires du concours : la Fédération française de cuisine amateur, les Relais & Châteaux, les centres de formations et d’apprentis (CFA), les lycées hôteliers, 750 grammes, les magazines Saveurs et Esprit d’Ici, ainsi que la région Champagne-Ardenne.

Le grand public n’est pas oublié puisqu’il a la possibilité de créer des événements à travers la France. A ce jour, nous en comptons 4596. Nombreux seront les banquets populaires, les pique-niques, les parcours gourmands, entrer dans les cuisines de chefs, s’initier au bio, participer à des master class de chef… La liste est longue et réjouissante. Votre week-end gastronomique sera bien occupé en découvertes et sensations culinaires à partager. Vous êtes prêt ? Partez et festoyez !

Thierry Marx (DR)

Cuisine, mode d’emploi(s)

Thierry Marx partage son expérience depuis plus de 20 ans avec ceux qui n’ont ni la culture, ni les moyens qui leur permettent de manger sainement. En 2013 dans le quartier de Ménilmontant, il crée un centre de formation boulangerie, un restaurant d’application et d’insertion et un centre de création culinaire. Son projet « Cuisine Mode d’Emploi(s), La boulangerie » a été soutenu par de nombreux partenaires (Mairie de Paris, Mairie du 20ème, institutionnels et professionnels). Chose rare en France, le grand public a pu lui aussi financer ce projet via le site de financement participatif My Major Company. Son projet “Cuisine Mode d’Emploi(s), La boulangerie” a récolté 33834 euros en 6 mois  sur les 10000 demandés et le financement atteint le 15 juillet dernier avec 453 contributeurs qui ont investi de 10 euros à 1100 euros pour certains. Ainsi les contributeurs ont pu financer 13 formations de 2500 euros chacune sur les 48 prévues à destination de jeunes sans diplômes et aux personnes en réinsertion et en reconversion professionnelle.

Un livre de recettes

Mais pas n’importe lesquelles ! Ce livre sous la forme d’ebook offre 27 recettes créées pour l’événement par les 27 chefs de chaque région à réaliser avec 5 euros. La gastronomie n’est pas une chose luxueuse, mais une affaire de goût et d’association. Normalement disponible pour tous sur le site du ministère de l’artisanat du commerce et du tourisme ou sur le site Fête de la gastronomie, il est pourtant introuvable à l’heure où sont écrites ces lignes. Cependant, on peut toujours se consoler en consultant les recettes sur le site de Fête de la gastronomie qui sont bien accessibles chef par chef dans une présentation claire. Citons parmi les chefs Alexandre Gauthier, chef étoilé de La Grenouillère dans le Pas-de-Calais classée 54e meilleure table mondiale par le magazine britannique Restaurant ; Eric Guérin autre chef étoilé qui a ouvert récemment Le Jardin des plumes, un hôtel-restaurant à Giverny ; ou encore Sylvestre Wahid né au Pakistan arrivé en France à 9 ans, formé par Thierry Marx et passé chez Alain Ducasse notamment aujourd’hui chef de cuisine à l’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence.