Tags

Articles similaires

Partagez avec

Mojito Lab Experience

Depuis octobre 2010, le quartier de la Bastille à Paris compte le temple consacré au mojito en association avec la marque Bacardi. Un nouveau concept qui va rapidement faire des petits.

Mojito Lab Experience

Mojito Lab Experience. Rue Keller PAris 11e

On peut profiter du « Bacadi Mojito Lab » comme simple spectateur et regarder les barmen jongler avec les bouteilles de manière spectaculaire, ce qu’on appelle le flair. C’est impressionnant, voire unique à Paris. Le jour où on jettera un œil blasé sur ce show, cela voudra dire que tous les bars de France le proposeront à leur clientèle. Ce jour-là étant assez loin, continuons de nous extasier comme des enfants devant l’incroyable sport qu’offrent tous les barmen de ce bar, dont Sylvain Glatigny, actuel champion de France de flair, Jean-Marc Pothier, ex vice champion de France et Rafael Arce, quintuple champion de France. Donc, le plaisir du spectacle dans la préparation du cocktail le plus connu au monde précède celui de la dégustation dans une des deux ambiances du Mojito Lab.

 

Mais on peut aussi être acteur au Mojito Lab et faire apprendre à faire le fameux cocktail ainsi que de nombreuses déclinaisons. Ce soir-là, Djamel, un des quatre associés, nous reçoit ainsi qu’un groupe de 15 personnes à la Mojito School. L’école est ouverte tous les jours sauf le mercredi de 18 h à 21 h 30 pour deux sessions. Au choix deux formations pour devenir un virtuose du mojito, la première « Mojito Lab » (35 € le cours) propose de réaliser et déguster 3 cocktails dont un sans alcool ; la seconde « Mijoto Lab and Food » (45 € le cours) offre des finger food à base de menthe comme les Cornetojitos, les Green Falafels ou le Fondant au chocolat façon mojito à choisir parmi la carte. De plus, l’établissement offre la possibilité d’être privatisé pour 120 personnes maximum et de profiter en happy few de l’équipe de son savoir faire et de son sens du spectacle. De nombreuses tables tactiles permettent aussi de s’immerger dans l’univers du mojito et de se tenir informé des événements du bar. Et pourquoi ne pas profiter aussi du laboratoire végétal avec ses murs de menthes fraîches en culture ainsi qu’une bulle sensorielle pour découvrir les différentes variétés et senteurs de menthe sans laquelle l’expérience mojito n’aurait de sens.

 

Le bar emploie 9 personnes et il n’y a pas de recrutement prévu pour l’instant. « C’est très important pour nous de garder une équipe solide. » Explique Laurent Greco qui attache beaucoup d’importance à la formation et la fidélisation de celle-ci. Plusieurs partenariats sont en cours afin d’organiser des soirées avec des marques connues gardées secrètes au moment de notre reportage. On saura seulement qu’il est question de soirées à thèmes avec DJs. Par ailleurs, des concours amateurs et professionnels autour du mojito seront organisés prochainement. Une chose est sûre, le Bacardi Mojito Lab parisien doit essaimer. « Une ouverture à Londres est envisagée en 2011 ou 2012 et un développement plus large est également prévu pour 2012. »  Nous confie Laurent Greco qui conclue en plaisantant : « Pour la fin du monde ! »

 

Bacardi Mojito Lab

Laurent Grecco au Mixology by Perrier à Milan.

Laurent Greco, cocktails en haute voltige

À 37 ans, le mixologiste a déjà réalisé un joli palmarès. Passionné par le métier de barman, sa carrière prend un tournant en 1994 quand il découvre aux États-Unis les techniques du bartending à Miami et New York. Il devient le Head Bartender du Bar None de Miami Beach, le bar d’Oliver Stone et de Sylvester Stallone. Pendant deux années de suite, en 1995 et 1996, il est élu parmi les 10 meilleurs barmen des États-Unis par Food & Beverage Magazine. À son retour en France, il devient bar consultant en 1999 et participe à l’ouverture de bars parisiens comme le Barlotti, le Chai 33 ou l’Asian qui le mène à Singapour. Il y sera pendant un an beverage director du Tung Lok Group et de ses 29 restaurants. Boulimique, il crée en 2002 le Bar Academy Paris formant aux techniques du bartending et du working flair. Puis en 2006, il crée le magazine CocktailZone et en 2009 la société Liquid Chef Paris. Cette dernière est spécialisée dans la création et le développement des tendances cocktails d’aujourd’hui et de demain et dispose d’une équipe de mixologistes français reconnus promouvant la mixologie à la française dans le monde. Et aujourd’hui, l’aventure Mojito Lab commence. S’arrêtera-t-il un jour ?

De la menthe sur mesure

« Toutes nos menthes sont naturelles. » Tient à préciser Laurent Greco qui poursuit : « Elles sont cultivées exclusivement pour nous par Rudy Bastelica. Elles ont été choisies par mes soins, et c’est un challenge horticole pour les faire pousser. C’est ce qui l’intéresse. » Rudy Bastelica est le fils de Henri Bastelica, pionnier de l’hydroculture en France. L’entreprise « La vallée des 2 sources » est installée aux pieds des Pyrénées et cultive toute l’année et sans traitement chimique, des petits légumes originaux, des espèces oubliées ou des nouvelles sélections de l’INRA dont nos chefs sont très friands. Les 8 types de menthes utilisées par le Mojito Lab, dont les fameuses menthes à la saveur de banane, bergamote, chocolat et fraise, sont produites exclusivement par l’entreprise Bastelica. Le bar en consomme environ 10 kg par semaine. Les clients du Mojito Lab ont aussi la possibilité d’acheter ces menthes en barquette de 40 grammes dans la boutique ouverte tous les jours de 11 h à 21 h.
La Vallée des Deux Sources : 05 62 09 40 58