Paris prend un coup de jeune May21

Tags

Articles similaires

Partagez avec

Paris prend un coup de jeune

Y-aurait-il un renouveau des Auberges de Jeunesse ? On se souvient toutes et tous d’avoir au moins une fois dans notre vie profité d’un séjour scolaire dans ces auberges. Pour ma part, c’était lors d’un voyage scolaire à Cologne. Souvenirs mémorables.

Auberge de jeunesse Paris-Pajol, Paris 18e. © Lucile Reynard

Heureusement, depuis ce mois de mai, dans le quartier Pajol (Paris 18e), premier éco-quartier de la capitale, l’auberge de jeunesse Paris-Pajol accueille ses premiers clients. Ceux-ci loin de se douter du chemin parcouru ont à leur disposition un bar/boîte, des espaces lounge, une salle de spectacle ou d’assemblée, 7 salles de réunion, un restaurant avec vue sur le jardin s’il vous plait, une cuisine pour les voyageurs individuels, une laverie et une bagagerie. Tout cela sur une surface totale de 4.400 m² pouvant accueillir jusqu’à 330 personnes dans 103 chambres de 1 à 4 lits. C’est ainsi qu’en partageant une chambre de 3 à 5 lits, il est possible d’avoir une chambre à 29,50€ la nuit petit déjeuner inclus. Imbattable à Paris.
Où se trouve exactement cette auberge ? Non loin des gares du Nord et de l’Est à deux rues du Kube Hotel dans la halle Pajol édifiée en 1926 réhabilité et transformée en auberge de jeunesse, jardin et bibliothèque. C’est aussi le résultat du travail de l’architecte Françoise-Hélène Jourda, une des spécialistes de l’architecture environnementale en Europe. La charpente d’origine en dent de scie, désormais allégée, supporte 3.400 m² de panneaux photovoltaïques devenant la plus grande centrale solaire urbaine de France produisant 380 MW/h/an. Le reste de l’architecture épurée est en bois et accueille d’autres dispositifs de protections environnementales qui en font un bâtiment THPE (Très Haute Performance Energétique) et une auberge de jeunesse labellisée Bâtiment Basse Consommation (BBC).
Auberge de jeunesse Paris-Pajol, 20 rue Pajol, Paris 18e. Réservation obligatoire.