Un air de dolce vita

L’été n’en finit pas de se faire attendre à Paris, qui n’en finit pas de d’explorer tous les aspects de la pluie et de l’ennui. Réagissons et partons pour l’Italie, loin de la pluie pour ne se consacrer qu’à la dolce vita et aux caresses du soleil sur la peau. Après avoir cherché, en vain, des terrasses parisiennes pour farnienter en panama accompagné d’un Campari orange ou d’un Spritz en jouissant du spectacle d’une improbable fontaine de Trevi surpeuplée de touristes, partons en Toscane et en Emilie-Romagne, le soleil sera là pour nous accueillir. Voici le premier volet de notre dossier Italie. Partisan, forcément partisan.

 

Hôtel Cala del Porto, Punta Ala. Toscane. Hotels Baglioni.

Abandonnons-nous, par exemple, aux bras des Baglioni Hôtels, une chaîne d’hôtels de luxe créée en 1973 et installés dans des palais et qui proposent comme tout palace un service sur-mesure comme si nous étions les invités de la famille. D’ailleurs, Roberto Polito, président fondateur de ce groupe familial, a l’habitude de dire : « Nos hôtels sont comme nos propres maisons, élégants et discrets, mais ouverts et animés, faits par des gens, qui essayent de trouver ensemble des expériences valant un long voyage. » Le premier hôtel, le Cala del Porto à Punta Ala en Toscane, qui fait aussi partie des Relais et Châteaux, permet bien sûr un repos 5 étoiles, mais offre aussi comme les autres hôtels du groupe la possibilité de découvrir la région, ses artisans, ses viticulteurs ou un parcours créé spécialement pour vous distraire et vous enrichir l’esprit et les sens. Aucun détail ne sera oublié afin que nos désirs les plus inattendus soient devancés. Alors, si la mer bleue, les sports nautiques, la piscine, la salle de fitness, le jacuzzi et le sauna ne nous suffisent pas, nous pourrons toujours nous adonner au spa de l’hôtel pour repartir en forme pour faire un golf au Club de Golf International de Punta Ala, au cœur de la Maremme en Toscane. Et profiter des îles voisines aux noms évocateurs d’Elbe, Montecristo et Cerboli. Vous doutiez encore d’un paradis sur terre ! Hâtez-vous, pour un séjour début août, on trouve encore une chambre Deluxe double de 30m² pour 338 € la nuit, ou une Junior Suite de 47 m² pour 440 € la nuit au tarif Baglioni Breakfast and More qui vous fait bénéficier d’une réduction de 20% sur le meilleur tarif disponible avec le petit déjeuner servi au restaurant offert.

 

Facade sur jardin et terrasse. Hotel Il Salviatino, Forence. Toscane.

Toujours en Toscane, nous pourrons poursuivre notre voyage et pourquoi ne pas apprendre à cuisiner comme un chef italien. C’est ce que propose entre autres choses l’hôtel Il Salviatino. Ce dernier se trouve sur les hauteurs de Florence à 15 minutes seulement du centre-ville dans une villa du XVème siècle où le luxe n’a pas de limite. Après avoir obtenu, haut la main votre diplôme en art du farniente, vous apprendrez l’art culinaire avec Carmine Calò. Le jeune chef de 34 ans a commencé sa carrière au At Joia à Milan, le seul restaurant végétarien ayant une étoile au guide Michelin, puis au Miramonti l’altro à Costrorio di Concesio près de Brescia. Carmine Calò a beaucoup appris avec Philippe Éveillé le chef français au 2 étoiles du Miramonti l’altro avant de voler de des propres ailes et de gagner en 2008-2009 le titre d’Espoir Michelin et de meilleur jeune chef d’Italie Centrale. Depuis 2010, il œuvre aux fourneaux de l’hôtel Il Salviatino où il réinterprète la cuisine toscane accordant la première place aux produits. C’est donc en sa compagnie que vous vous essaierez à cette cuisine généreuse. Ses cours de 3 heures à la Cooking School sont aussi accessibles aux enfants qui seront fiers de revenir avec un tablier au nom de l’hôtel coiffés d’une toque de chef (180€ par adultes et 120€par enfant incluant le dîner). Être chef d’un jour est possible aussi. Le chef vous emmène alors au marché sélectionner les produits que vous cuisinerez pour préparer des plats que vous dégusterez au dîner (300€ par personne). Vous avez la flemme de cuisiner, cependant, vous ne voudriez pour rien au monde manquer la visite des marchés florentins ? Qu’à cela ne tienne, vous pourrez visiter ces marchés ainsi que le célèbre Mercato Centrale, construit sur deux étage et typique de la toscane. Après ce voyage au pays des saveurs et des couleurs, vous pourrez partager un déjeuner avec vos compagnons de découverte (150€ par personne). C’est alors que vous pourrez pleinement apprécier le spa et la piscine de votre hôtel, ou partir pour un des autres hôtels de La Collection Salviatino.

 

Hôtel Il Salviatino - Chef Carmine Calò

En Émilie-Romagne, la gastronomie est aussi élevée au rang d’art. Cette saison, et jusqu’au 30 novembre 2012, l’opération Menu Vera Bologna est lancé pour mettre en lumière Bologne et sa région où l’art culinaire occupe une place très importante. Ce menu à 25€, 35€ ou 45€ est à découvrir dans plus de 150 restaurants participant à la manifestation reconnaissable à son logo. Il vous faut oublier les spaghetti à la Bolognaise, qui ne sont pas une tradition de la région et découvrir les produits AOP (Appellation d’Origine Protégée), IGP (Indication Géographique protégée) sans oublier des vins d’exception et des recettes traditionnelles. Rendons-nous, par exemple, au cœur de Bologne au Grand Hôtel Majestic « Già’ Baglioni », le seul hôtel 5 étoiles de la ville installé dans un bâtiment historique du XVIIIème affilié à The Leading Hotels of The World depuis 1995. L’hôtel possède des fresques originales de l’école des frères Carrache, qui donnent leur nom au restaurant I Carracci, un magnifique salon du XVe siècle annexé à l’hôtel au début du XXe siècle. Là, pour 45€, vous pourrez déguster dans le respect de la tradition, les plats typiques de Bologne certifiés par l’Académie italienne de Cuisine, préparé selon la recette originale. Ainsi, 16 recettes sont à découvrir avec 3 plats au choix avec vin et eau compris. Chaque restaurant ne propose qu’un tarif afin d’offrir un menu à prix fixe. Les menus sont disponibles en 7 langues sur le site Menu Vera Bologna tout comme l’ensemble des restaurants participants à l’opération. En marge de cet événement, ne manquez pas la cave historique des vins du Grand Hotel Majestic « Già’ Baglioni », l’Enoteca Morandi, qui porte le nom d’un des peintres bolonais les plus importants du XXème siècle. Cette cave offre une sélection d’environ 300 étiquettes de vins italiens et internationaux, qui constituent des accompagnements idéaux pour savourer la cuisine bolonaise traditionnelle, avec des menus créés spécialement pour mettre en valeur cette cuisine locale, dans un environnement décontracté. Des dégustations gastronomiques avec le sommelier sont possibles tout comme l’école de cuisine avec le chef de l’hôtel. (Grand Hotel Majestic « Gia’ Baglioni » Via Manzoni, 2  – Bologne. Téléphone +39 051 225445 – Restaurant : +39 051 222049).

Rentrer à Paris ? Certainement pas ! Ou alors pas tout de suite, nous n’avons vu qu’une infime partie de l’Italie.

A suivre : L’Italie à Paris, la vraie…

 

Grand Hotel Majestic "Gia' Baglioni" Restaurant I Carracci, Bologne. Émilie-Romagne.

Grand Hotel Majestic "Gia' Baglioni" Enoteca Morandi, Bologne. Émilie-Romagne.

Le caritatif sans complexe

Vous avez mauvaise conscience de vous offrir quelques jours de luxe discret et raffiné ? Ne cédez pas à la culpabilité judéo-chrétienne très à la mode, car le groupe Baglioni Hotels soutient l’OrphanAid Africa Onlus en garantissant 340 000 repas aux enfants du Ghana tout en s’engageant dans des projets de protection et de soutien aux enfants orphelins et aux enfants vulnérables du Ghana. Notez aussi que le groupe lutte contre le cancer avec la Fondation Grazia Focacci en assurant 6 000 heures de recherche contre le cancer auprès de l’Instituto Oncologica Italiano. Depuis 2006, les clients de la chaîne Baglioni peuvent faire un don de 1 euro par nuitée grâce au projet « Avant de partir, Offrez-nous un petit coup d’œil ». Pour un euro, le remords n’est plus de mise.

Italian Talks to you

Avant de partir pour l’Italie, vous devriez jetez un œil aussi au blog Italian Talks. Ouvert depuis février dernier et parrainé par le groupe Baglioni Hotels, le site propose en français, italien et anglais un panorama sur l’art de vivre à l’italienne à travers des articles sur la mode, la gastronomie, les arts et la musique. Pour le moment quatre contributrices journaliste, architecte et bloggeuses nous font profiter de leur passion pour l’Italie et sa culture. D’autres personnalités célèbres pour certaines devraient prochainement intervenir sur ces pages. Un site à surveiller pour mieux profiter d’une Italie moderne et inédite.

Menu Vera Bologna : Zuppa impériale – Soupe impériale

Ingrédients
• 6 œufs
• 150 g de semoule de blé
• 150 g de parmesan Parmigiano-Reggiano râpé
• 100 g de beurre
• sel, poivre et noix de muscade
• une tranche de 70/80 g de Mortadelle Bologne IGP (facultatif).

Préparation
Prendre les œufs, séparer les blancs des jaunes et monter les blancs en neige.
Dans une terrine verser les jaunes, 120 g de semoule, tout le parmesan, une pincée de sel et de la noix de muscade, bien mélanger et ajouter 80 g de beurre fondu, les blancs en neige et éventuellement la mortadelle hachée finement. Beurrer un plat allant au four, couvrir d’une fine couche de semoule et verser la préparation.
Cuire au four et laisser refroidir. Couper en petits dés et repasser dans un bon bouillon bouillant pour 5-6 min.

Se rendre à Florence et Bologne

Florence est desservie par certaines compagnies aériennes internationales à l’aéroport Amerigo Vespucci de Peretola. Un service de bus navette relie l’aéroport au centre-ville. De Florence vous pouvez gagner Bologne par l’autoroute A1 (autostrada dell’Sole A1). L’aéroport Guglielmo Marconi de Bologne est à 6 km de la ville. Il est desservi par plusieurs compagnies aériennes. En train, Bologne est célèbre pour être un des plus importants nœuds ferroviaires d’Italie. Pour plus d’informations, consulter Trenitalia.